img

Actualités

Politique

Le front commun pour le Congo (FCC), plateforme politique de Joseph Kabila, ex-président de la République démocratique du Congo, épingle bon nombre d'articles de la constitution que le bureau d'âge a voilé en cherchant à identifier, une nouvelle majorité en plein mandat.

Pour le FCC, il n'attend plus faire une nouvelle déclaration d'appartenance à la majorité ou à l'opposition d'autant plus que cet exercice a déjà été fait pour cette législature. Il renvoie à cet effet, le bureau d'âge de prendre en compte les premières déclarations.

"(…) L' invitation faite, par votre bureau, aux députés nationaux de faire, en cours de législature, une déclaration individuelle d'appartenance à la majorité ou à l'opposition, viole intentionnellement la constitution en ses articles 114, 116 et le règlement intérieur de l'Assemblée nationale" peut-on lire dans une correspondance du FCC adressée au président du bureau d'âge, dont une copie a été envoyée à la rédaction election-net.com par Dieudonné Mwenze communicateur du FCC, ce mardi 26 janvier 2021.

" Les partis politiques et regroupements politiques membre du FCC ainsi que leurs députés ne sauraient accéder à votre démarche illégale et vous demande de ne vous en tenir qu'aux seules déclarations d'appartenance à la majorité ou l'opposition faites en début de la législature", renseigne le même document.

Joël Mesa Nzuzi

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate