img

Actualités

Société

Le ministre de la santé publique de la République Démocratique du Congo et son Adjoint sont à couteaux tirés autour de la gestion des fonds alloués à la riposte contre la pandémie du coronavirus dans le pays.

En effet, dans une correspondance adressée au premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, Albert M'peti Biyombo, le vice-ministre de la santé accuse Eteni Longondo, son titulaire d'opacité dans l'utilisation de ces fonds.

Parmi ses griefs, le Vice-ministre révèle la signature du "bon d'engagement n°023866 concernant l'achat de produits pharmaceutiques d'entretien et hygiéniques en faveur de la polyclinique Pierro Nketi pour un montant de 23,300,588,20 CDF" ou encore "l'ordre de payement n°1250/CAB/MIN/S/ /CF/OSM/2020 d'un montant de 122.197.075 CDF en faveur de madame Diazelomoka Walela Gina, Administrateur Gestionnaire Titulaire de l'hôpital Kimbanguiste de Kinshasa pour le paiement des factures des malades insolvables libertés sur ordre du ministre après son passage à cet hôpital le 19 mais".

Ci-dessous, l'intégralité de la correspondance

Dans cette correspondance, Albert M'peti avance le pharaonique montant de 8 millions de dollars américains de créance contractée par la RDC auprès de la Banque Mondiale, le Fonds Monétaire Internationale et autres partenaires techniques et financiers sans que ces fonds aient servi véritablement à lutter contre la pandémie qui ne fait que progresser dans le pays sous la gestion d'un personnel médical désabusé et des hôpitaux sous équipés.

A lire aussi : RDC/COVID19: Eteni Longondo interpellé au parlement

Il faut rappeler que le député national du Front Commun pour le Congo, François Nzekuye a, quant à lui, convoqué le ministre au parlement pour s'expliquer sur la gestion de ces fonds.

José-Junior Owawa

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate