img

Actualités

Politique

Moins de vingt-quatre heures après l'annonce de sa défection du Front Commun pour le Congo, le président du Parti Travailliste (PT), Steve Mbikayi s'est livré ce mardi 12 janvier 2021, à un exercice de motivation devant la presse. Au cours de son intervention, Steve Mbikayi motive son départ en pointant du doigt la coordination de son désormais ancienne famille politique le FCC.

L'échec étant parent pauvre, Le Travailliste Steve Mbikayi n'hésite pas d'égratigner le coordonnateur du FCC,"… je n'ai rien contre le FCC, mais je suis contre la façon dont cette coordination singleton a conduit les affaires qui ont emmené à un échec cuisant, et qui a été incapable de proposer des stratégies qui nous auraient permis de reprendre notre position"a-t-il déclaré au cours d'une interview radio-diffusée.

Sur ce qu'il aurait fait pour éviter au navire de chavirer, "… je ne voulais pas abandonner le bateau, j'ai demandé que nous tous partions répondre à l'appel du chef de l'État comme FCC, à la seule différence de le reconnaître comme autorité morale de cette Union Sacrée, parce qu'on avait deux¡ autorités morales, ce n'est pas facile d'avoir deux chefs dans un même système c'est l'une des raisons. De l'autre côté, on a l'Union Sacrée, laisser au chef de l'État le rôle d'autorité morale de cette famille politique et jouer dedans, mais ce qui a été fait, à mon avis a joué contre le FCC"a-t-il indiqué

Et de poursuivre sur les responsabilités des uns des autres, Mbikayi tranche,
"… on allait vers la dérive, j'ai voulu qu'on sauve le bateau, mais ceux qui étaient au gouvernail n'ont pas voulu comprendre, et j'ai préféré ne pas créer de désordre dedans et partir. C'est la coordination qui est responsable du naufrage"Conclut-il.

Bivince Mpungu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate