img

Actualités

L'organisation Non Gouvernementale dénommée le "Congo n'est pas à vendre" vient de publier un communiqué de presse envoyé à election-net.com dans lequel elle demande à la justice Congolaise d'enquêter sur des soupçons de corruption qui pèsent sur l'homme d'affaires d'origine israélienne, Dan Gertl.

En effet, dans son communiqué de vendredi, 03 juillet 2020, l'ONG s'est appuyée sur le rapport publié en début de semaine par Global Witness et PPLAAF dans lequel, la plateforme accuse Dan Gertl et la banque Afriland d'avoir des opérations financières douteuses frisant la corruption.

"Le débat et les enquêtes sur les soupçons de corruption dans les secteurs miniers et pétroliers ne sont menés que par des juristes étrangers alors que les faits reprochés concernent la RDC", constate la campagne "Congo n'est pas à vendre".

Pour ce faire, l'ONG demande au président de la République Démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo à jouer pleinement son rôle de garant de la nation pour "s'assurer que les enquêtes judiciaires sont ouvertes" pour l'éclatement de la vérité.

Ci-dessous, l'intégralité du communiqué

Il faut rappeler que dans un rapport publié le 01 juillet dernier, l'ONU global Witness et PPLAAF ont accusé le milliardaire d'origine israélienne, Dan Gertl et Afriland First Bank d'entretenir un réseau de blanchiment d'argent issu de la corruption.

24 heures après, Dan Gertl et son co-accusé ont saisi la justice pour dénoncer cette ces ONG quelques temps après celles-ci dénoncé une action abusive des avocats de Dan Gertl et Afriland First Bank.

José-Junior Owawa

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate