img

Actualités

Politique

Société

Le Vice-premier Ministre et Ministre de la Justice de la République Démocratique du Congo, Célestin Tunda Ya Kasende est soupçonné par l'ONG de défense de droits de l'homme, Association Congolaise pour l'Accès à la Justice de vouloir piétiner la procédure visant à l'ouverture d'une enquête judiciaire sur la Régie des Voies Aériennes, RVA contrairement aux prescriptions du Chef de l'État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

En effet, dans une correspondance adressée le 13 mai 2020 au garde des sceaux, l'ONG s'est dite préoccupée par les manœuvres "dilatoires" de Célestin Tunda Ya Kasende concernant l'instruction du chef de l'État afin d'avoir des informations sur des soupçons de détournements des deniers publics au sein  de la régie.

" L'Acaj est profondément préoccupée par la procédure que vous avez choisie, car irrégulière en la matière. En effet, l'article 15 de la loi organique n°06/020 du 10/10/2006 portant statut des magistrats telle que modifiée et complétée par la loi organique n°15/014 du 01/08/2015 prescrit ce qui suit: " Le magistrat du parquet assume sa mission sous la direction de l'autorité hiérarchique".


En outre, l'ACAJ dit craindre que le recours aux inspecteurs ne puisse "contribuer à retarder le déclenchement de l'enquête judiciaire".

L'ONG recommande au Vice-premier ministère de saisir formellement le procureur Général près la cour de cassation en vue de l'ouverture de cette enquête judiciaire.

Principale régulatrice du traffic aérien en RDC, la RVA a notamment la gestion  des aéroports du pays et collecte un certain nombre des taxes dont le Go pass qui mobilisent des millions de dollars américains de quoi susciter des critiques sur leur gestion jugée très opaques par certains experts du domaine.

José-Junior Owawa

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate