RDC: " Si Moïse Katumbi aime les Congolais, il doit accepter d'être premier ministre ", (voxpop)


Félix Tshisekedi se trouve au sprint final pour la nomination de son nouveau premier ministre. La semaine qui commence s'annonce très décisive pour trouver cet Hercules pour relever les défis "du peuple d'abord" et redonner le sourire à ces plus de 80 millions des Congolais qui ont cru à l'avènement de l'Union Sacrée pour la Nation.

Parmi les noms qui circulent dans les états-majors politiques, celui de Moïse Katumbi Chapwe, ancien gouverneur du Katanga sort du lot.

L'homme de la situation

Avec son carnet d'adresse fournie, le patron d'Ensemble pour la République passe pour l'homme de la situation pour sortir le pays de Lumumba de la salle de réanimation avec une baisse sensible du pouvoir d'achat, un taux de chômage endémique car aujourd'hui, l'économie est le rendez-vous qui intéressé plus les congolais.

Crédible à la bourse et dans les milieux financiers ainsi qu'auprès de bailleurs de fond, Katumbi est un atout pour booster le come- back des investisseurs au pays. Le chef de l'État veut s'appuyer sur cet avantage qui, sans doute, convergera avec sa vision d'un Congo plus beau qu'avant.

Sacrifier 2023

Cependant des sources proches du président d'Ensemble pour la République n'approuvent pas l'idée de le voir à la primature. " Être premier ministre signifie faire une croix sur la présidence en 2023. Tshisekedi veut mettre le leader devant un fait accompli " a expliqué un proche du Chairman à Election-net.com

Cependant un autre courant au sein des katumbistes encouragent le président du TP Mazembe à accepter le poste de premier ministre. " s'il aime réellement la population, il doit accepter le poste de premier ministre pour le bien de la population " a expliqué un autre proche de Moïse Katumbi Chapwe.

Le concerné a proposé d'autres noms au président de la République pour le compte d'ensemble pour la République.

Chris Lumbu à Lubumbashi


Post Tags


leave a reply

Comments