img

Top News

Trending

Société

Santé

Actualités

Illustration

Le Chef de l'État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a promulgué la Loi organique N° 22/003 du 3 mai 2022 portant protection et promotion des droits de la personne vivant avec handicap.

Afin de rendre effective la mise en œuvre de cette Loi organique susvisée dans l’observance des délais prescrits, l'Association Congolaise pour l'Accès à la Justice (ACAJ) s'est souscrite à accompagner le ministère chargé des personnes vivant avec handicap et autres personnes vulnérables a sensibilité les couches sociales mais aussi les institutions de la République sur cette loi.

"Comme vous le savez, le ministère des personnes vivant avec handicap est un nouveau ministère et qui est entrain de lutter pour mettre en place toutes les structures afin que la question du Handicap soit pris en compte dans toute la société congolaise. Il n'y a pas très longtemps, le président de la République a promulgué la loi organique portant promotion et protection des droits des personnes. Et actuellement, l'ACAJ participe dans une commission qui a été mise en place au ministère des personnes vivant avec handicap comme expert pour réfléchir sur les mesures d'application de comprises dans ladite loi", a fait savoir Me Popaul Mupemba à l'occasion de la célébration, la semaine dernière, des 11 ans d'existence d'ACAJ.

Le chargé des programmes à l'ONG des droits de l'homme dirigée par Me Georges Kapiamba a, en outre indiqué que la société civile ainsi que les institutions devraient constituées sa cible pour vulgariser cette loi.

"L'ACAJ entant que organisation de la société civile compte d'abord contribuer à la vulgarisation de cette loi et aussi à mener des formations pour que toutes les institutions qui sont citées dans la loi et la population comprennent l'importance de la personne vivant avec handicap dans notre société et que dans chaque institution que l'on puisse prendre en compte la donne handicap mais surtout la représentativité des PVH-APV. Nous ACAJ, allons sensibiliser des membres de la société civile et les membres des institutions pour changer les mentalités et inclure la donne handicap dans tous qu'ils font", a martelé Me Popaul Mupemba.

Notez qu'après sa promulgation, le président Tshisekedi a rappelé au gouvernement la nécessité et l’urgence de finaliser les cadres organique et fonctionnel prévus afin de mieux accompagner la mise en œuvre de cet instrument juridique pour que cette protection et cette promotion soient complètes et effectives.

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate