img

Actualités

Lorsqu'il renonçait à son poste au gouvernement en 2016, rares étaient ceux qui pouvaient prédire un parcours si élogieux dans l'arène politique tenue de mains de maître par la défunte Majorité parlementaire (MP) transformée en Front Commun pour le Congo(FCC).

Sama Lukonde Kyenge avait choisi la voie de la loyauté au président national de son parti politique Avenir du Congo (ACO) tenu par Danny président. Contrairement à ses congénères, il a accepté l'école du chômage en politique jusqu'en 2019 contre toute attente.

La politique, une affaire de famille

Né le 4 août 1977 à Paris, Sama Lukonde est le fils de Faustine Mwansa et de Stéphane Lukonde Kyenge ; une des figures emblématiques de la politique Katangaise assassinée en 2001 alors qu'il était pressenti prochain gouverneur pour succéder à Augustin Katumba Mwanke. Un drame qui n'a freiné le jeune Sama Lukonde qui venait de décrocher 5 ans plus tôt(1996) son diplôme en Chimie Industrielle à l’Institut Technique de Mutoshi, en 2000 en Informatique/Technique de l'information en Afrique du Sud . Un cursus qu'il a continué d'aiguiser à l’Université de Lubumbashi en Chimie (Option Inorganique et Métallurgie) en 2006.

Fort de stages de formation effectués à la Gécamines, précisément à Luilu, à EMT Likasi, à Shituru, à l’Usine de Lubumbashi, ainsi qu’à Nzilo et à la SINTEXKIN, l'ingénieur Sama Lukonde débute sa carrière professionnelle en Afrique du Sud à Multichoice Africa.

De retour au pays en 2001, il se consacre au secteur Minier jusqu’en 2004 dans un projet de partenariat Gécamines–Edina et Triples K sur les sites de Kamwale, Luisha et Kabolela.

Son parcours professionnel s’est également enrichi en 2005 en tant que gestionnaire d’une usine de cuivre : Small Minéral Services puis consultant dans plusieurs sociétés privées œuvrant dans le secteur minier : Métal mines, Huashin, Rubamin pour ne citer que celles-là.

Les premiers pas en politique

Sama Lukonde Kyenge a hérité du talent politique de son père. C'est un monde qu'il côtoie depuis son plus jeune âge, mais il s’engage formellement dans ce domaine en 2003.

Aux élections générales de 2006, il est élu député national jusqu’en 2011. Il entre au gouvernement central par nomination en 2015 en qualité de ministre de la Jeunesse, sports et loisirs.

Suite aux remous politiques, Sama Lukonde Kyenge démissionne de ses fonctions de ministre par élégance politique afin de poursuivre la lutte des idéaux de son parti avec le G7. Dans les remous politiques, il devient le pilier du parti Avenir du Congo(ACO) qui a officiellement soutenu la candidature de Félix Tshisekedi à l'élection présidentielle de décembre 2018.

En 2019 , il est nommé Directeur Général de la Gecamines, l'entreprise minière publique et poumon de l'économie nationale. Un poste qu'il ne va occuper qu'une année plus tard.

Mais déjà son passage à la tête du géant minier a sonné le redressement de cette entreprise avec la relance de la production et le social du personnel.

Comme dans un jeu de "qui perd gagne" , l'Ir Sama Lukonde Kyenge a été préféré pour remplacer le premier ministre Ilunga Ilukamba. Une nomination qui est saluée par la jeunesse et sonne le renouvellement de la classe politique.

Chris Lumbu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate