img

Actualités

Politique

Néhémie Mwilanya, puisqu'il s'agit de lui, est sorti de son silence depuis qu'il a été accusé par les siens d'être à la base de la descente aux enfers de la plateforme de Joseph Kabila, Front Commun pour le Congo (FCC).

Dans un tweet de ce vendredi, le coordonnateur du Front Commun pour le Congo s'est implicitement attaqué à l'Union sacrée pour la Nation notamment à ses dirigeants. Ce, sur les résultats de leur gouverne, depuis la dissolution de la coalition FCC-Cach.

"La stratégie de bouc-émissariat a des limites et reste contre productive lorsque les résultats tardent à venir au fil de temps, les faits dénoncés étant contredits chaque jour par la réalité. La coalition FCC-CACH n'est pas la source de vos malheurs. Les congolais sont lucides", a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Notez que la majorité des dirigeants des partis et coalitions qui composent le Front Commun pour le Congo ont dénoncé la léthargie qui a toujours caractérisé Néhémie Mwilanya, vis-à-vis de ses partenaires du FCC.

Rédaction

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate