img

Actualités

Économie

Politique

Le travail abattu par le Ministre de l'Industrie, Julien Paluku Kahongya, qui a décroché près du Gouvernement les frais de l'audit technique qui augure le démarrage de la relance de la Cimenterie Nationale-CINAT, et ce, après la visite de cette unité de production du ciment basée à Kimpese, est très salué par les élus du Kongo Central.

Un ouf de soulagement pour la population du territoire de Songololo, car sous peu, les experts belges chargés pour faire cet audit vont fouler le sol congolais. Ce qui a poussé le Ministre de l'Industrie a échangé avec la députée Nationale, Nelly Muinga Tulela.

Mutela , élue du territoire Songololo. Cette dernière a remercié Julien Paluku, au nom de ses collègues, pour le travail abattu.

« Il y a de cela quelques jours, le ministre de l’industrie est descendu chez nous au Kongo central dans le cadre de la relance de la CINAT. Aujourd’hui, nous sommes déjà dans le processus de la relance des activités de notre société. Les gens veulent vraiment voir la CINAT refonctionner car c’est la cimenterie de l’Etat congolais. Je voulais commencer par dire un grand merci au ministre de l’industrie qui a présenté le programme au Gouvernement et ce dernier l’a accepté. S’il n’avait pas fait cet effort là, en tout cas, je suis sûre qu’on n’allait pas avoir les résultats que nous avons maintenant. Je dis un grand merci au ministre », a déclaré l’élue de Songololo.

Il sied de signaler que le gouvernement, lors du conseil des Ministres du 17 juillet dernier, avait autorisé le décaissement de la somme de 81. 840 USD pour l’audit technique de la Cimenterie Nationale (CINAT) basée à Kimpese dans le Kongo Central. Une cimenterie qui est à l’arrêt depuis 2011.

Liévin LUZOLO

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate