img

Actualités

Politique

Société

L'Association pour l'accès à la justice (Acaj) de Me Georges Kapiamba a échangé ses vœux de nouvel an ce lundi 31 janvier avec les patrons de médias ainsi que les responsables des ONG des Défense des droits de l'homme en RDC.

Après avoir félicité le travail abattu par toutes ces structures ainsi que les médias en 2021, Me Georges Kapiamba a évoqué la nécessité de protéger les journalistes dans leur métier d'informer, former et divertir la population. Aller dans le sens contraire, c'est priver l'information au peuple.

" Quand les journalistes sont menacés, agressés, censurés ou emprisonnés, la liberté d'expression de l'ensemble de la société est directement attaquée", a dit le président de l'Acaj, qui a par ailleurs, félicités les résolutions des états généraux de la communication et des médias.

"L' ACAJ estime qu'il faudrait tout mettre en œuvre pour soustraire les hommes et femmes de médias de l'indigence ambiante”, a dit Georges Kapiamba qui accueille avec “satisfaction” les résolutions et recommandations des états-généraux de la communication et des médias. Et ce, avant de fustiger les "moutons noirs qui écument la presse.

"L'ACAJ deplore la prolifération de plumes mercenaires apparues à la faveur des NTIC : Il faut regretter que des nombreux journaliste autoproclamés tendent à faire de cette noble profession, essentielle à la démocratie, une nuit où tous les chats sont gris”, a-t-il conclu.

Ci-dessous l'intégralité du Message de vœux de Me Georges Kapiamba de l'ACAJ:

Liévin LUZOLO

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate