img

Actualités

Politique

L’homme d’affaires congolais, Sindika Dokolo n’est pas resté silencieux par rapport à la condamnation de Vital Kamerhe, Directeur de Cabinet du chef de l’Etat, à 20 ans des travaux forcés.

Celui-ci estime que la justice congolaise a été trop sévère avec le parton de l’Union pour la nation congolaise(UNC). La sanction quant à l’argent public était une promesse de la coalition Cap pour le Changement, rappelle t-il.

Lire aussi http://www.election-net.com/dossier-kamerhe-juvenal-djende-deplore-la-precipitation-des-juges/

Cependant, il a fait une comparaison qui, du reste a suscité un questionnement de sa part, il dit comprendre mal le fait de reconduire les anciens cadres à la tête de la commission Electoral Nationale Indépendante (CENI) sans avoir audité les milliards qui ont été dépensés en toute opacité par les animateurs de cette institution d'appui à la démocratie. “deux Poids, deux mesures? S’est-il questionné sur son compte twitter.

En rappel, le verdict du tribunal est tombé ce samedi 20 juin 2020, Vital Kamerhe, a été condamné par la justice congolaise à 20 ans de travaux forcés. À côté de sa peine, le tribunal a également interdit au directeur de cabinet du droit de vote et l'inéligibilité.

Prince Bagheni

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate