img

Actualités

Société

Le Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l'Homme (BCNUDH) en République Démocratique du Congo (RDC), a dans un rapport publié ce 28 janvier 2022, documenté pour l'année 2021," près de 7000 violations des droits de l’homme".

Selon le rapport annuel publié par le BCNUDH, ces violations des droits de l’homme recensées en RDC, représente "une moyenne de 582 violations par mois".

Le même rapport renseigne qu'il s’agit "d’une diminution de près de 12% par rapport à l’année 2020". À préciser que près de 60% de ces violations ont été commises par les groupes armés dans les provinces en conflits armés.

"684 enfants (268 filles et 416 garçons) ont été victimes d’enlèvement. Les principaux auteurs sont les ADF (181), Nyatura (104), APCLS (65), Maï-Maï Apa na Pale (55), CODECO (48), Maï-Maï Mazembe (38), Raïa Mutomboki (37), Maï-Maï Malaika (19) et agents de l’État (15)" lit-on dans ce rapport.

Le Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l'Homme (BCNUDH) note en outre une augmentation d'au moins 2% de violations des droits de l’enfant.

"La Section protection de l’enfant de la MONUSCO a documenté 3.553 violations graves des droits de l’enfant dans le cadre des conflits armés en RDC, ce qui représente une légère augmentation (2%) par rapport à 2020 (3.470 violations).".

Joël Mesa Nzuzi

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate