img

Actualités

Politique

Alors que le nouveau gouvernement d’union sacrée de la nation de la République démocratique du Congo, est attendu par plus d’une personne, des voix s’élèvent déjà de gauche à droite comme c’est le cas l’Union pour la Démocratie et le Progrès Sociale UDPS/Tshisekedi qui sort de son silence et demande leur intégration dans ce nouveau gouvernement.

«(…), il serait injuste de composer à l’horizon un gouvernement sans un ministre issu de parlement debout, car notre organisation a des compétences intellectuelles avec expérience valable pour assurer équitablement et objectivement les postes ministériels et des mandataires publics », peut-on lire dans cette déclaration parvenue à Election-net.com

Par ailleurs, le Parlement debout a lancé un appel à sa base au respect de la hiérarchie du parti, car selon lui, «l’UDPS ne pas un bien sans maître », aussi au soutien du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, président de la République, via l’Union sacrée. «En revanche, cette fois-ci, nous parlementaires debout, n’admettrons pas d’être délaissé pour compte, et nous nous prendrons en charge en cas de nécessité », a martelé le collectif de parlement debout UDPS/Tshisekedi, parti présidentiel.

Ces parlementaires motivent leur position du fait qu'ils ont participé à la dissolution de la Coalition FCC-CACH qui gérait le pays.

Rappelons qu’après l’identification de la nouvelle majorité parlementaire, faite par l’informateur, Modeste Bahati et la destitution du gouvernement Ilunkamba qui opère les affaires courantes de suite d'une motion de censure initiée au bureau de l'Assemblée nationale en janvier dernier, un nouveau gouvernement issu de l’union sacrée de la nation est attendu dans les jours qui viennent.

Jean-Paul Tshimanga

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate