img

Politique

On ne saura peut-être pas encore assez sur les causes ayant provoqué le crash de l'avion cargo affrété par la présidence de la République Démocratique du Congo.

Depuis l'annonce de la catastrophe, aucune communication solennelle n'a pu être organisée pour fixer l'opinion sur cette affaire.

De ce fait, chaque y va de son commentaire pour expliquer les causes du crash qui a coûté leur vie à près d'une dizaine des personnes.

Pour quoi le pilote a-t-il perdu le contrôle de l'appareil une heure tout juste après le décollage?

Est ce que les mauvaises conditions météorologiques, une avarie technique, un attentat ou un déficit technique des équipes au sol ?

Toutes se questions qui taraudent les esprits ne pourront trouver des réponses qu'après l'analyse de la boîte.

Cette pièce essentielle pour les analystes n'aurait pas encore été retrouvée pour permettre aux enquêteurs de communiquer sur le sujet.

De ce fait, une source sécuritaire assure que la boîte noire n'a pas encore été retrouvée par contre, une autre au sein du CNS affirme que le président Félix Tshisekedi est parti à Washington avec cette boîte pour la faire analyser.

Aimé Ngoy Mukena, ministre de la défense, qui s'est rendu mercredi sur le lieu du crash est rentré à Kananga jeudi et a annoncé la fin de la mission d'enquête qu'il a conduite au Sankuru.

Il n'a fourni aucun détails sur le constat et les conclusions.

« Plus question de spéculer. Le crash a été provoqué par le mauvais temps », assure le ministre de la Défense sans interroger la boîte noire .

Rédaction

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate