img

Actualités

Santé

Société

L'extrait  lancé seulement, il y'a quelques jours sur les plateformes musicales par l'artiste musicien Karmapa  pour annoncer la sortie prochaine de la chanson intitulée Mama yemo, celui-ci est au coeur d'une polémique.

Celui qu'on appelle le prince de la Rumba a décrié dans son  morceau, les conditions précaires de la prise en charge sanitaire à l'hôpital général de référence de Kinshasa ex Mama Yemo.

Ici ,l'artiste dit préférer  se faire soigner a l'aide de la médecine traditionnelle chez-lui  en lieu et place de se rendre à l'hôpital Mama Yemo pour cause de son état  délabrement et la mauvaise prise en charge des malades.

Cette chanson jugée critique n'a pas été bien reçue par les responsables de l'hôpital  considérant que l'artiste Karmapa a fait un règlement de comptes à l'hôpital après le décès d'un de ses  proches et ont promis de saisir la commission de censure pour empêcher la diffusion de cette chanson.

«Je regrette beaucoup le comportement de l'artiste Karmapa, Il avait amené un membre de sa famille chez - nous à  l’hôpital. Il n’était incapable de faire les examens qu’on leur avait recommandé, ni d’acheter les médicaments prescrits. La prise en charge n’a pas été faite de façon optimale faute de moyens car c'était lui le responsable. C’est ainsi qu’il avait promis de nous vilipender », a déclaré le Docteur Clément Mbaki, Mèdecin directeur de l'hôpital général de référence de Mama Yemo dans un entretien avec Election-Net. 

Cependant ,le docteur Mbaki dit  partager les responsabilités après la mort du proche de Karmapa.

«Lui aussi n'a pas mis la  main dans sa poche pour donner le maximum des chances à son malade décédé,il a une part de responsabilité » a-t-il ajouté ,tout en reconnaissant que le problème est général dans tous les hôpitaux de l'État.

Il ya du vrai dans la Chanson de Karmapa, mais la responsabilité est partagée c'est de la responsabilité de l'État,Maman Yemo a été construit en 1912 , c'est un hôpital qui plus d'un siècle ,c'est un hôpital  qu'on devrait raser et reconstruire tout est vétustes est ce que c'est nous qui allons réparer cette situation s'interroge le docteur Mbaki.

Certains personnels soignants ,les gens sont mal payé, cela ne signifie que nous acceptons ça c'est réaction à une réalité. 

Ce dimanche,19 avril, l'artiste musicien qui était de passage  au magazine musical Kabiru Variété sur la RTNC, a indiqué que sa chanson  sous un style satirique n’était pas destinée à s'en prendre à l'hôpital Mama Yemo, ni de ses personnels mais plutôt de lancer un cris  d’alarme auprès des autorités du pays pour renforcer le système sanitaire, l'État devrait donner les moyens aux médecins qui à leur tour pourront prodiguer des soins de qualités à la population.

Patrick Félix ABELY

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate