img

Actualités

Politique

Trois jours après la mort tragique de son ambassadeur en République démocratique du Congo lundi février 2021, l’Italie demande à l’ONU l’ouverture d’une enquête et des “réponses claires” sur l’attaque armée contre du convoi du Programme alimentaire mondial (PAM), a déclaré mercredi le chef de la diplomatie italienne.

Nous avons formellement demandé au PAM et à l’ONU l’ouverture d’une enquête pour faire la lumière sur ce qui s’est passé, les raisons justifiant le dispositif de sécurité mis en place et à qui incombe la responsabilité de ces décisions ”, a déclaré Luigi Di Maio devant les députés italiens rapporte Libre Belgique.

Nous avons aussi expliqué que nous attendions, le plus rapidement possible, des réponses claires et exhaustives ”, a-t-il ajouté.

L'IItalie semble privilégié la piste de la responsabilité du PAM. Le ministre italien des affaires étrangères dit attendre des éléments clairs de cette agence dont le siège est basé à Rome.

Nous attendons de l’agence un rapport approfondi sur tout élément utile au programme de la visite et aux mesures de sécurité adoptées pour protéger la délégation ”, a insisté M. Di Maio.

Rome privilégie la piste de la responsabilité des Nations-Unies qui seraient à la base de ce déplacement. Selon lui, l’ambassadeur pouvait décider seul des modalités de ses déplacements dans le pays sans pour autant dépendre des autorités de Kinshasa. L'Organisation de ce voyage dans l’est de la RDC était de l’entière responsabilité du PAM.

La mission s’est déroulée à l’invitation des Nations Unies. Donc le parcours en voiture s’est également déroulé dans le cadre de l’organisation prévue par le PAM”, a assuré le ministre.

Il a souligné que le parquet de Rome avait ouvert une enquête et dépêché sur place une équipe d’enquêteurs appartenant à un corps spécial des carabiniers, le ROS.

L'intervention du chef de la diplomatie italienne semble confirmé la position des autorités congolaises qui avaient affirmé que Luca Attanasio n'avait pas avisé le gouvernement sur son déplacement à l'intérieur du pays.

Et pour éviter de connaître ces genres de désagréments, le conseil de sécurité de la RDC a demandé à tous les diplomates d'informer les autorités sur tous leurs mouvements à l'intérieur du pays.

Chris Lumbu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate