img

Actualités

Société

Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, à assisté à la Cérémonie de clôture des États généraux de la communication et médias de la République Démocratique du Congo, ce Samedi 20 Janvier 2022.

Ayant eu comme thème : " "Médias congolais : Quelles perspectives à l'ère du numérique face au développement durable", ils se sont tenus du 25 au 28 Janvier au Centre Catholique Nganda.

Le résumé des résolutions à oscillé autour du défis de s'adapter à l'ère numérique en vue de répondre présent au Rendez-vous du développement durable.

C'est ainsi que un grand échantillon des professionnels des médias s'est retrouvé pour réfléchir et faire avancer les choses dans ce secteur.

Dans ce grand rendez-vous, les professionnels des médias se sont apaisantis sur la réforme et l'adaptabilité de la loi de 1996 sur les médias en République Démocratique du Congo ; il faudrait donc dans un avant projet à soumettre au parlement :- une nouvelle loi sur la liberté de la presse ;
-sur la pratique du journalisme ;
-sur la faisabilité de l'aide publique aux médias congolais et le financement de la presse.

Ces états généraux ont bénéficié du dialogue intergénérationnel où les anciens et les nouveaux acteurs des médias ont sérieusement échanger pour dégager des pistes de solutions dans le but d'avoir des médias crédibles et respectables, selon le Ministre de la Communication et médias, Patrick Muyaya.

Ces travaux ont donc défini la nouvelle politique nationale de la communication et médias, les ressources humaines et matérielles, associer les experts des médias pour le développement à la base (145 territoires), l'exercice rationnel et efficient de la liberté de la presse, de la depénalisation des délits de presse, le moratoire (avant l'adoption et la promulgation de la nouvelle loi) sur les arrestations des journalistes, création des entreprises de presse fiables, redynamiser le conseil supérieur de l'audiovisuel et de la communication (CSAC):l'autorité de régulation, supprimer les taxes de diffusion, réduire si possible jusqu'à 50% la redevance des médias, le recrutement objectif du personnel des médias et rééquiper les médias publics.

Il y a eu 36 recommandations des États Généraux allant jusqu'à la proposition de la création d'un ordre national du journaliste.

Pour appuyer et accompagner ce forum, le Président de la République Démocratique du Congo, Félix-Antoine Tshisekedi a insisté sur la manière de favoriser le bon exercice de la liberté de la presse, sur l'encadrement de l'exercice de la liberté de la presse, sur la réinvention de la presse congolaise, sinon c'est disparaître ou s'adapter pour ne pas rater le train de la révolution numérique, car à t il dit "sans une presse libre, la démocratie-l'État de droit- n'est qu'un leurre".
Il nous faut une presse responsable a renchérit le chef de l'État : "on doit guérir de la désinformation " et casser cette inadéquation entre le dire et le faire.

L'élu du 30 décembre 2018 a clôt son mot de circonstance en exhortant les professionnels des médias à devenir des alliés dans la lutte contre les antivaleurs : tribalisme, népotisme, corruption etc.

Et enfin le Chef de l'État a rappelé aux professionnels des médias qu'en démocrate avoué ;"nous n'alienerons jamais votre indépendance".

election-net.com/Cellcom/ Presidence

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate