img

Actualités

Société

Si pour les uns, la marche de ce lundi organisée par Lamuka contre Malonda a été un modèle des marches pacifiques en RDC, d'autres par contre ont fustigé la mise en oeuvre de la politique deux poids deux mesures constatée lors de la marche.

Christelle Vuanga, députée nationale, estime que le dispositif sécuritaire de cette marche à Kinshasa était exagéré par rapport à celle du parti présidentiel du 9 juillet 2020.

" Nous dénonçons la politique de deux poids deux mesures que nous avons constaté à ce jour sur le plan sécuritaire. La police a utilisé des engins très lourds sans parler de gaz lacrymogènes qu'elle nous a lancé", a dit la présidente de la commission droits de l'homme à l'assemblée nationale.

Christelle Vuanga a, par ailleurs indiqué qu' à cela ne tienne, le peuple s'est exprimé. Avant de réitérer sa demande de procéder à la réforme de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), avant de choisir son président.

Liévin LUZOLO

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate