img

Actualités

Politique

Le professeur Isidore Ndaywel, Coordonateur du Comité Laïc de Coordination (CLC), a brillé par son absence ce dimanche 19 juillet 2020 à la marche initiée par sa structure. En confinement en Europe , l'historien a, par ailleurs, signé la déclaration de la fin de la marche de ce dimanche.

"Nous exigeons, avant toute désignation d'un quelconque nouvel animateur, d'abord l'audition et l'examen du rapport d'activités de l'équipe sortante de la CENI y compris l'audit des comptes et des dépenses effectuées conformément à l'article 52 de sa loi organique. Nous exigeons ensuite,la révision de cette loi de la CENI au vue des difficultés ou des déficiences qui seront constatées au regard des attentes des électeurs", a-t-il déclaré.

Commencé à 8h heure de Kinshasa, c'est vers 10h locales que la marche a pris fin au pont Matete à Kinshasa. La police qui a encadré la marche sans incidence, a érigé une barrière à l'échangeur de Limete. Ce, pour empêcher les manifestants à traverser pour réjoindre le Palais du peuple.

" Notre objectif n'était pas de rejoindre le Palais du peuple. Aujourd'hui c'est dimanche, il n'y a personne là bas ", a précisé le professeur Willy Okana, cadre du CLC.

Liévin LUZOLO

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate