img

Actualités

Politique

La plateforme politique, Front Commun pour le Congo(FCC), s'est prononcée ce mercredi, 16 juillet 2020 au sujet des allégations d'incursions de ses militants lors des marches de protestation contre la candidature de Ronsard Malonda à la tête de la commission électorale nationale indépendante.

Dans une déclaration politique signée par le sénateur, Alphonse Ngoy Kasanji à l'issue de la conférence des présidents des partis politiques membres du FCC, la plateforme rejette toute responsabilité dans les dérapages constatés lors des manifestations du 09 et 13 juillet organisées principalement par l'UDPS et Lamuka.

"S'agissant particulièrement de la marche du 09 juillet, le FCC déplore les dérapages, la violence, les violations des droits de l'homme ainsi que les destructions méchantes des biens publics et privés, de même que les atteintes à la pudeur et les pertes en vies humaines à Kinshasa et à Lubumbashi. Il condamne fermement ces actes en vue de dégager les responsabilités personnelles y relatives pour sanctionner sévèrement les auteurs intellectuels et directs des actes criminels, quels qu'ils soient", écrit-on dans ce communiqué.

Il faut rappeler que le FCC avait repoussé sa marche de soutien aux institutions de la République pour le 27 juillet prochain après le déconfinement du pays une semaine plutôt.

José-Junior Owawa

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate