img

Actualités

Politique

Sécurité

Déplorant le dérapage des éléments de la police nationale congolaise lors de différentes manifestations qui s'observent dans les provinces de la République Démocratique du Congo, Marie-Ange Mushobekwa Ministre honoraire des droits humains, propose quatre piste de solutions au gouvernement congolais.

Dans un message sur son compte Twitter ce vendredi 10 juillet 2020, elle a suggéré au gouvernement à faire une bonne sélection des éléments de la police dès le recrutement, inclure les cours des droits de l'homme dès la première année de formation.

Par ailleurs, elle a suggéré également que des armes létales ne soient plus utilisées lors des manifestations. Et, enfin sanctionner les policiers indisciplinés.

En rappel, dans les récentes manifestations contre l'entérinement de la candidature de Ronsard Malonda à la tête de la CENI, plusieurs dérapages des éléments de l'ordre ont été signalés. Dans les villes, à l'intérieur du pays, plusieurs manifestants ont été blessés. Et, dans la capitale congolaise, à côté des blessés, on a déploré mort d'hommes, dans le camp des manifestants.

Prince Bagheni

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate