RDC : “ma voix n’est pas à vendre”, nouvelle campagne lancée pour l'éducation électorale

Lancement de la campagne “ Ma voix n’est pas à vendre ”


À quelques jours de la tenue des élections, des candidats à tous les niveaux battent campagne afin d’être élus que ce soit à la magistrature suprême pour les uns et dans leurs circonscriptions respectives à la nationale, provinciale et municipale pour les autres.

À cette occasion, la structure de la société civile “le Congo n’est pas à vendre” a lancé ce lundi 27 novembre 2023 la campagne de sensibilisation et d’éducation civique “Ma voix n’est pas à vendre ” pour interpeler le souverain primaire à ne pas se faire prendre par le monnayage de sa voix au vote prévu le 20 décembre prochain.

“Après 3 cycles électoraux, celui de 2006, 2011 et 2018, notre pays peine à se relever et à se placer sur le chemin de la stabilité et du développement ”, a constaté amèrement le CNPAV qui veut mettre fin à cette névrose qui jette l’opprobre sur les élections au  pays, alors que ce sont elles le pilier de la démocratie et constituent le socle de la stabilité et levier du développement d’une nation, étant aussi un moment de consultation populaire qui donne aux citoyens le pouvoir de se prononcer sur le choix des candidats selon les programmes proposés et celui de sanctionner positivement ou négativement le mode de gestion de la cité.

Le CNPAV appelle la population par cette campagne la population à faire des choix judicieux mais aussi à éviter des contestations post électoraux.

“Certains candidats essayent d'acheter les votes d'une population paupérisée en leur offrant des présents plutôt que de mettre en avant des projets de société innovants. Ces présents offerts pendant la campagne électorale influencent le vote des électeurs ” a dénoncé le Congo N’est pas à vendre.

- Améliorer la compréhension des enjeux du processus électoral au sein de la population ;

- Amener la population à faire un vote judicieux basé sur un programme innovant et non sur des présents reçus ;

- Encourager les candidats et les partis politiques à privilégier une campagne basée sur les idéaux plutôt que recourir à l’achat de conscience ;

- Susciter l’engagement des acteurs sociaux et de la CENI à monitorer et décourager les pratiques tendant à acheter le vote des citoyens, sont les trois points importants du CNPAV dans cette initiative.

“ On vote un jour mais le mandat octroyé dure 5 ans ! Soyons responsables dans notre vote car l’avenir du pays est entre nos mains ; votons en âme et conscience ; disons non à la corruption sous toutes ses formes et au monnayage de nos voix ! Ainsi, tout comme le Congo n’est pas à vendre “, conclut le CNPAV.

Pour rappel, les élections en République Démocratique du Congo auront lieu le 20 décembre. Depuis le 19 novembre, la campagne électorale a été lancée sur l’étendue du territoire national. Plusieurs candidats sont sur le terrain pour convaincre la population.

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • RDC : nouveau report du dépôt des candidatures de gouverneurs et sénateurs
  • Maniema/Assemblée provinciale : les deux chefs coutumiers de la législature 2024-2028 désormais connus
  • RDC : Matata Ponyo sur le point d'intégrer la majorité parlementaire de Félix Tshisekedi ?

  • Post Tags


    Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments