RDC : l'Union Sacrée au bout du gouffre, Bahati et Mboso s'entretuent

Photo d'illustration


Le président du sénat crie au débouchage de ses députés nationaux. Il dénonce le fait que Christophe Mboso veut manœuvrer pour rester président de l'Assemblée nationale en recrutant les députés qui ne sont pas de son regroupement politique.

«Tous ceux qui veulent détourner nos députés, ils pensent venir récolter là où ils n'ont pas semé. Comment quelqu'un peut-il faire un communiqué pour inviter les députés de moins de 50 ans ? Est-ce que ces députés lui appartiennent ? Au lieu d'inviter ses propres députés, s'il en a, il lance une invitation à tous les députés de moins de 50 ans, pour préparer sa réélection (à la tête du bureau de l'Assemblée nationale). Ça, c'est dangereux. C'est violer la constitution et les lois de la République», dénonce Modeste Bahati Lukwebo, lors d'une rencontre avec ses partisans.

Le président du sénat estime que cette époque est déjà révolue. 

« l'heure de la révolution où on pouvait tolérer qu'il y ait transhumance, que les députés quittent leurs partis allègrement, est passé. Qu'on ne se trompe pas, maintenant, sur est revenu à l'ordre constitutionnel. Chaque élu doit rester dans sa famille politique. S'il la quitte de préférence, il perd son mandat, conformément à l'alinéa 10 de l'article 110 de la constitution » prévient-il.

Reste à savoir jusqu'où ira cette guerre de positionnement s'ouvrira au sein de la plateforme politique qui a porté la candidature du président Tshisekedi aux élections du 20 décembre 2023

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • RDC : les ministres démissionnaires autorisés à continuer leur travail
  • RDC : des ministres quittent le gouvernement au forceps
  • Maniema/Assemblée provinciale : les deux chefs coutumiers de la législature 2024-2028 désormais connus


  • Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments