img

Actualités

Politique

Société

Les nouveaux bus Transco remis le 13 février dernier par le Chef de l'État, FélixTshisekedi et qui devraient effectuer le transport à long-courrier ou interurbain, ne sont pas conformes aux standards internationaux, alerte l'Association congolaise à l'accès à la justice (ACAJ).

Selon l'ACAJ qui a écrit au Directeur Général de Transco, lui demandant de prendre des dispositions qui s'imposent avant de démarrer les transports à long-courrier, les bus qui devraient effectuer le transport interurbain ou long-courrier doivent offrir des commodités internationales.

“L’ACAJ vous rappelle que selon les standards internationaux, les bus devant effectuer le transport interurbain ou long-courrier, doivent offrir des commodités suivantes : des sièges reposants, toilettes, espaces à bagages, radio /ou télévision…; et donc un confort devant préserver la dignité humaine", révèle la lettre de Georges Kapiamba au DG de TRANSCO.

Selon plusieurs experts, indique l'ACAJ, les bus qui ont été présentés dernièrement devant le Palais du peuple, ne réunissent pas ces conditions.

“C’est pourquoi l’ACAJ vous recommande vivement de prendre des dispositions qui s’imposent avant de démarrer les transports à long-courrier”.

Par ailleurs, l'ACAJ a annoncé qu'elle va publier incessamment un rapport qui démontrera que les représentants de l’Etat, dans la conclusion du contrat de gré à gré sur la fourniture desdits bus, avaient en réalité visé plus leurs intérêts personnels!

"L’Etat a été trahi, c’est ainsi qu’on a cette mauvaise qualité", explique ACAJ.

l'ACAJ a enfin révélé qu'il y a eu 8 bus sur 50 de marque ZONG TONG équipés de TV, radio puis soute bagages, acquis juste après la prestation de serment du président Tshisekedi.

"Mais faute de maintenance, 4 sont tombés en panne et ne sont plus opérationnels à ce jour. C’est ça la vérité", conclu Georges Kapiamba.

Liévin LUZOLO

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate