RDC : les défis éventuels qui attendent le Gouvernement Suminwa

Le Gouvernement de la RDC, piloté par la Première ministre Judith Suminwa, sera investi ce mardi 11 juin au Palais du peuple, siège du Parlement congolais. Ce sera après la présentation et la défense de son programme d’action devant la représentation nationale suivi d’un débat en plénière. Ce programme prendra appui sur les priorités du projet de société du Président Félix-Antoine Tshisekedi, résumées à travers les engagements suivants :

La Création de plus d’emplois ;

la Protection du pouvoir d’achat des ménages en stabilisant le taux de change ;

la sécurité des Populations et de leurs biens ;

la poursuite de la diversification de l’économie ;

l’accès aux services sociaux de base;

le renforcement de l’efficacité des Services Publics.

Restaurer la sécurité, une priorité

La Première ministre prend le contrôle de l’exécutif au moment où certains territoires du pays sont occupés par la rébellion du M23 au Nord-Kivu.

« Nous allons travailler sur la paix et le développement en RDC que le peuple congolais puisse bénéficier de ce pays, des ressources qui nous ont été données par le Seigneur. Mes pensées vont dans l’Est et dans tous les coins du pays qui aujourd’hui sont confrontés à des conflits face à des ennemis qui sont parfois cachés, qui ne se révèlent pas, mais que l’on trouvera, qu’on va pourchasser d’une manière ou d’une autre », avait promis Judith Suminwa le jour de sa nomination.

La restauration de la sécurité, principalement dans la partie orientale de la RDC est l’un des principaux défis que la cheffe de l’exécutif devra relever.

Le Président Félix-Antoine Tshisekedi avait promis de « restaurer l’autorité de l’Etat, d’assurer avec plus d’efficacité, la sécurité pour tous au moyen d’une restructuration profonde de l’appareil de sécurité et de défense, ainsi que la possibilité de recruter au moins 25 000 policiers par an ». Cela en vue de de pacifier le pays.

La Première ministre devra aussi, à travers les actions menées sous son leadership, permettre aux millions des Congolais qui ont abandonné leurs maisons pour trouver refuge dans des familles d’accueil et des camps des déplacés, de rentrer chez eux. Ils attendent du Gouvernement la mise en place des mécanismes et la réunification des conditions pour favoriser leur retour, ont déclaré à Radio Okapi les représentants des déplacés du Nord-Kivu, au lendemain de la nomination de Judith Suminwa.

L’exécutif attendu sur le social

De l’avis de plusieurs analystes, le Gouvernement Suminwa est attendu sur l’amélioration des conditions de vie des Congolais, la promotion de l'emploi et la formation professionnelle continue. Il est aussi appelé à mettre en place des structures pour un revenu suffisant, la garantie de l’accès aux services publics de base.

Lire Aussi:
  • RDC : "qui proroge l'État de siège en Ituri et au Nord-Kivu ?"
  • L’ONU enquête sur le Pape François
  • RDC : Félix Tshisekedi de retour au pays par Lubumbashi, voici ce qu'il compte faire
  • Les programmes à mettre en place devraient combattre la pauvreté, l'exclusion et la vulnérabilité des Congolais. Mais aussi protéger le pouvoir d’achat de tous les citoyens congolais contre les aléas du prix à l’importation et des variations du taux de change, afin de leur assurer une qualité de vie stable et digne, en maîtrisant davantage le cadre macroéconomique.

    Cette amélioration du niveau de vie implique aussi la construction des routes et autres infrastructures qui devraient permettre l’évacuation facile des produits agricoles des centres de production vers les centres de consommation. Mais aussi relever le défi de l'accès à l'électricité et à l'eau.

    Lutter contre la corruption pour maximiser les recettes

    L’un des aspects qui freinent la mobilisation des recettes mais aussi l’atteinte des objectifs de développement en RDC, c’est la corruption, reconnaissent plusieurs analystes.

    Des milliards de dollars échappent au contrôle des régies chargées de mobiliser des recettes. Cette situation est régulièrement évoquée par des bailleurs de fonds, des pays amis de la RDC, mais aussi de nombreux rapports.

    « Lutter contre la corruption est une action prioritaire du Gouvernement », avait promis la Première ministre Judith Suminwa, le jour où elle a déposé son programme d’action au bureau de l’Assemblée nationale.

    Ces actions seront menées dès que le Gouvernement de Suminwa sera investi.

    Avec Radio Okapi

    Powered by Froala Editor



    Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments