img

Actualités

Politique

La signature sur la lettre de la "démission" du président de la cour constitutionnelle, Benoît Lwamba, n'est pas du concerné mais une signature imitée.

Selon le site en ligne Actu-30.info qui livre l'information, la lettre de démission de Benoît Lwamba, président de cette instance judiciaire, n’a pas été signée par lui-même.

D’après une source proche du président de la haute Cour, cette lettre comporte une fausse signature attribuée à Benoît Lwamba qui est présentement aux soins en Belgique, apprend-on du site d'informations en ligne.

“Tout commence le vendredi 10 juillet 2020, alors que les juges étaient en plénière pour délibérer sur les affaires inscrites à l’ordre, que le juge président intérimaire dans le divers annonce la démission du juge président Lwamba Bindu Benoît, présentement aux soins en Belgique. Ladite lettre remise par le secrétaire de la plénière aurait été parvenue au juge président intérimaire Funga par le procureur près la Cour constitutionnelle. Toutes affaires cessantes, les juges en plénière ont été invités à prendre acte de la démission à travers la plénière”, affirme la source contactée par Actu-30.info.

A lire aussi RDC : le président de la cour constitutionnelle n’a pas démissionné

À en croire la même source, les agents de l'ANR seraient passés à la cour constitutionnelle ce dimanche. "Ils ont appelé le Dircab Ngoy Kalenda, pour lui exiger de leur remettre les sceaux et registres des courriers".

A lire aussi RDC : Vérité sur la démission du président de la Cour constitutionnelle

Notez qu'à partir de la Belgique où il se trouve pour des soins de santé, le président de la cour constitutionnelle, Bénoît Lwamba, a démenti la nouvelle de sa démission et avait indiqué qu'il y reste jusqu'en avril 2021.

Liévin LUZOLO

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate