img

Actualités

Société

Ça suscite encore des réactions dans la classe politique et sociale de la République démocratique du Congo, la libération de Benjamin Wenga ex Directeur Général de l’Office des Voiries et Drainage, (OVD), et de Modeste Makabuza, Directeur Général de la Société Congolaise de Construction, SOCOC vendredi 8 janvier 2021.

Dans un tweet du samedi 9 janvier parcouru par election-net.com, Jonas Tshiombela, coordonnateur de la nouvelle société civile congolaise (NSCC), fustige cette libération et parle d'un coup dur porté à la lutte contre la corruption et l'impunité tout en sollicitant la démission du vice ministre de la justice qui avait procédé à la libération de ces condamnés.

"Le vice ministre de la Justice doit démissionner, la libération des gens condamnés pour détournement est un coup dur porté à la lutte contre la corruption et l'impunité", écrit cet avocat du peuple.

Rappelons que sur grâce présidentielle à l'occasion de l'an 2021, le vice ministre de la Justice de la République Démocratique du Congo, Bernard Takaishe Ngumbi, faisant fonction du Vice Premier ministre, ministre de la Justice et Garde des Sceaux, a présidé la cérémonie de libération de quelques condamnés ayant bénéficié la mesure de grâce présidentielle, vendredi 8 janvier 2021 à la prison centrale de Makala, parmi lesquels (condamnés) figuraient les condamnés dans l'affaire 100 premier jour de Félix Tshisekedi.

Jean-Paul Tshimanga

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate