img

Actualités

Économie

Société

Le procès de Vital Kamerhe et Samih Jammal en appel devant la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe démarre ce vendredi 24 juillet à Kinshasa.

Au premier degré, le président de l'UNC a été condamné é à 20 ans dans le procès connu sous le label “procès dit de 100 jours “ sur le détournement des deniers publics, la corruption et blanchiment des capitaux.

Donc Vital Kamerhe sera en chambre foraine à la prison centrale de Makala.

La Défense de Kamerhe et de Jammal semble bien affûté leur armes. Ragaillardi par la sentence donnée dernièrement sur David Blattner dont le chef d’accusation a été requalifié toujours sur le dossier des 100 jours.

S’il ne suscite pas de passion dans l’opinion publique comme celui du premier degré, ce procès en appel pourra soit corriger la précédente procédure reprenant tout à zéro, soit à répéter ce qui a été déjà fait, avec les mêmes moyens des preuves.

Pour rappel, Le tribunal de grande instance Kinshasa/Gombe avait condamné Vital Kamerhe et Samih Jammal à vingt des travaux forcés.

A lire aussi Kinshasa : Vital Kamerhé visité par l’abbé Donatien N’shole

Le tribunal avait dit « établie en fait et en droit l’infraction de détournement des deniers publics portant sur le montant de 48.831.148 $USD à charge des prévenus Samih Jammal et Kamerhe Lwa Kanyingini Vital ; en conséquence, les a condamnés chacun à 20 ans de travaux forcés.

A cela s’est ajouté l’interdiction pour 10 ans après exécution de la peine, du droit de vote et du droit d’éligibilité en ce qui concerne le prévenu Kamerhe Lwa Kanyingini Vital; l’interdiction d’accès aux fonctions publiques et paraétatiques quel qu’en soit l’échelon à charge du même prévenu.

Le tribunal avait ordonné également la confiscation des fonds contenus dans les comptes des proches de M. Kamerhe dont sa belle-fille Soraya Mpiana, Daniel Nshangalume ou encore son épouse Amida Chatur ainsi que les « biens immobiliers acquis grâce aux fonds détournés ».

La Rédaction

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate