img

Actualités

Santé

Mike Nendaka, cadre de l'AFDC-A pro Bahati Lukwebo, a, lors d'une interview accordée ce lundi 25 janvier à la rédaction Election-net.com, évoqué la question de la motion de censure contre le premier ministre, Ilunga Ilukamba.

Ce dernier estime que, le premier ministre sera poursuivable devant la justice au cas, il refusait de se présenter à l'assemblée nationale, une fois, convoqué par le bureau d'âge.

" Je dirais d'abord à tous ceux qui crient à la violation de la constitution qu'aucune disposition de la constitution permet ou interdit au bureau d'âge de faire un contrôle parlementaire. Ce qui veut dire, lors que la loi n'a rien prévu, c'est la cour constitutionnelle qui statut sur le fait. Et donc c'est ridicule de voir nos amis qui hier disaient que les arrêts de la cour sont inattaquable, venir s'opposer aujourd'hui à ce que la cours a dit" a déclaré Mike Nendaka et d'inviter le premier ministre à sortir par la grande porte ou encore à répondre à l'invitation du bureau d'âge de peur d'être poursuivi par la justice.

" J'exhorte le premier ministre de démissionner et éviter le ridicule. Pour ceux qui l'entête de ne pas aller répondre à l'invitation du bureau d'âge, le premier ministre doit savoir qu'il sera redevable devant la justice au cas, il refuse de se présenter à l'assemblée nationale. Donc il sera poursuivi et ça va de son honneur à éviter celà" conclut-il.

Ilunga Ilukamba séjourne depuis dimanche à Lubumbashi pour rencontrer Joseph Kabila, autorité morale du front commun pour le Congo,FCC.

Joël Mesa Nzuzi

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate