RDC : le Nord-Kivu, la seule province ayant trois gouverneurs payés

Carly Nzanzu Kasivita et le lieutenant Général Ndima Kongba Constant


Le Nord-Kivu devient la seule province au monde ayant trois Gouverneurs, notamment Carly Nzanzu Kasivita, gouverneur civil, le Lieutenant Général Constant Ndima Kongba, gouverneur militaire rappelé à Kinshasa, et enfin le général major Peter Cirimwami, gouverneur militaire ad intérim.

Deux gouverneurs en sursis

Élu depuis, le 30 mai 2019, Carly Nzanzu Kasivita est élu gouverneur du Nord-Kivu au sein de l’assemblée provinciale avec 28 voix. Âgé de 43 ans, il est devenu alors le 9e gouverneur de cette province et a succédé à Julien Paluku Kahongya, actuel ministre de l'industrie en RDC.

Après 2 ans et un mois, Carly Nzanzu Kasivita a été remplacé avec la venue de l'état de siège décrété dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri depuis le 30 avril 2021 par le président Félix Tshisekedi. En dépit de ce remplacement, Carly Nzanzu Kasivita est toujours reconnu comme gouverneur civil du Nord-Kivu, il est toujours à sa résidence officielle et reçoit son salaire régulièrement.

Le Lieutenant Général Ndima Kongba Constant

Nommé gouverneur de la province du Nord-Kivu depuis le 4 mai 2021 par le président Félix Tshisekedi, après que ce dernier a déclaré l'état de siège fin avril dans la province, en proie à une insécurité grandissante, le lieutenant général Ndima Kongba Constant a pris les commandes de la province le 10 mai 2021.

Et ce, pour succéder à Carly Nzanzu Kasivita. Il est devenu ainsi le 10e gouverneur de la province du Nord-Kivu.

Les raisons de son écartement

Le 30 août 2023, à Goma, la répression par les Forces armées de la république démocratique du Congo (FARDC) d'une manifestation interdite contre la présence de la Mission de l'Organisation des Nations unies pour la stabilisation en république démocratique du Congo (Monusco), les forces déployées par la Communauté d'Afrique de l'Est dans le Nord-Kivu et l'état de siège dans la région a fait au moins 56 morts. Plus de 150 manifestants sont arrêtés. Parmi les personnes arrêtées, 140 sont jugées devant un tribunal militaire pour association de malfaiteurs et participation à un mouvement insurrectionnel. 

Plusieurs militaires de la Garde Républicaine en sont aussi jugés dans un autre procès pour crime contre l'humanité devant un tribunal militaire. Constant Ndima Kongba, gouverneur de la région et commandant des opérations militaires, est aussi critiqué pour ce massacre par des organisations de la société civile et des acteurs politiques. L'autorité provinciale a été rappelée à Kinshasa depuis le 5 septembre 2023. Ils sont nombreux ces observateurs qui estiment que ce carnage du 30 août 2023 est à la base de son écartement et/ou la présence d'un intérimaire à sa place.

Un seul gouverneur en fonction

À la veillée de sa confirmation comme gouverneur intérimaire, le Général Major Peter Cirimwami a été présenté comme nouveau commandant des opérations militaires au Nord-Kivu en remplacement du lieutenant Général Ndima Kongba Constant. Le Télégramme signé par le chef d'État major général des forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) n'avait pas fait mention de sa qualité de gouverneur ad intérim.

C'est ce lundi 18 septembre 2023 que le vice premier ministre et ministre de l'intérieur, sécurité et Affaires coutumières a souligné à la presse que Peter Cirimwami est le gouverneur militaire ad intérim de la province du Nord-Kivu.

Peter Kazadi contredit Peter Kazadi ?

On ne voudra pas rentrer dans la notion de l'administration pour comprendre les contours de l'intérim en cas de l'absence de l'autorité titulaire.

Lire Aussi:
  • Goma : 26 présumés criminels dont 2 militaires aux arrêts
  • Goma : le Colonel Mike Mikombe radié de l'armée congolaise
  • Après la RDC, le Sud Soudan accuse l'Ouganda ''d'avoir volé'' quelques kilomètres sur son territoire
  • Après son séjour à Goma début septembre, accompagné de la délégation du gouvernement central après le drame qui a officiellement fait une quarantaine de morts, le vice-premier ministre et ministre de l'intérieur Peter Kazadi était clair dans un point de presse animé à Kinshasa. Le patron de l'intérieur a insinué :

    "Le Gouverneur a été nommé avec son vice de sorte que quand il n'est pas là, son vice assume toutes les fonctions ". À ce temps, il répondait à une rumeur sur la nomination du Général Jacques Ychaligonza à la tête de la province en remplacement du Gouverneur Ndima Constant.

    Ce que faisait le général Peter Cirimwami

    Avant ses nouvelles responsabilités, nouveau commandant des opérations au Nord-Kivu et gouverneur militaire ad intérim, le Général-Major Peter Cirimwami avait le bâton de Commandement des opérations militaires dans le secteur opérationnel Sukola 2 des Forces Armées de la RDC, qui couvre le Sud de la province du Nord-Kivu.

    Il avait remplacé à ce poste le Général de Brigade Mwehu Lungu Évariste, qui s’occupait jusqu’ici de cette zone dite Petit Nord, qui comprend les régions de Nyiragongo, Walikale, Rutshuru et Masisi.

    Le remise et reprise entre ces deux autorités militaires était intervenue le samedi 2 avril 2022 en territoire de Rutshuru.

    Dans le Compte-rendu du Conseil des ministres présidé vendredi 1er avril 2022 par Félix Tshisekedi, le Gouvernement avait annoncé le relèvement du commandement des opérations Sukola 2, pour sa « défaillance » à la suite des multiples attaques des M23 contre les positions militaires notamment à Rutshuru.

    Pour rappel, le général Peter Cirimwami a, dans le passé, chapeauté le Commandement des opérations Sukola 1, qui couvre la région de Beni, Butembo et Lubero au Nord-Kivu.

    Il a notamment été en charge de la traque des rebelles ADF dans la région de Beni, ainsi que plusieurs autres groupes armés locaux.

    Powered by Froala Editor


    Post Tags


    leave a reply

    Comments