img

Top News

Trending

Économie

Actualités

Quelques années après l'ouverture de leur business, Shoprite met la clé sous le paillasson dans les plus grandes villes de la République Démocratique du Congo, notamment Kinshasa, la capitale du pays ainsi que Lubumbashi, deuxième plus grande ville de la RDC. 

Cette fermeture a été officialisée dans un communiqué de la direction générale de ce géant sud-africain de ce lundi 21 novembre avant alors que sur place plusieurs portes étaient déjà fermées bien avant. 

Dans ce communiqué parvenu à election-net.com, la direction de Shoprite indique que "cela fait suite à la stratégie du groupe de ses' concentrer d'avantage sur ses activités en Afrique du Sud, d'où la fermeture des opérations au Nigeria, au Kenya, en Ouganda et à Madagascar".

"La décision de fermer les opérations en République Démocratique du Congo durant cette période est regrettable, mais s'inscrit dans la stratégie à long terme du groupe", fait remarquer la direction de Shoprite.

                                                                     À Lubumbashi, cette infrastructure située au quartier Golf avait changé tout le décor du quartier huppé de la capitale du cuivre, mais aussi la donne dans le quotidien des aristocrates qui se passaient simplement des encombrements du centre-ville et s'approvisionner en vivres et non vivres.   

Mais le Shoprite a accusé plusieurs difficultés notammnet liées au coût élevé du loyer qui a été le premier handicap pour les opérateurs économiques congolais évoluant dans l'enceinte de ce Mall où aucun produit ne faisait défaut.            

Par contre la multiplicité des taxes et autres redevances qui rendent la tache très difficile pour faire des bénéfices et faire avancer les affaires est "l'une des raisons majeures du coût, jugé, élevé du loyer". Ce coût du loyer qui a été la base de la fermeture en cascade de plusieurs magasins                                                                                                   "depuis un certain temps, le pouvoir d'achat a sensiblement baissé. On pouvait vendre même 1500 USD, et pourtant il y a d'autres charges telles que la rémunération du personnel, le fisc tout ça, eh bien il y avait pas une alternative que de fermer et de chercher ailleurs", a expliqué Dorcas, gérante d'une boutique d'habillement au Shoprite.

Et finalement, selon les dernières informations, les sud-africains du Shoprite ont vendu cette entreprise à un groupe indien qui devra demarrer les activités en début de l'année 2023. Mais les lushois se regalent de la promotion d'une Giga solde d'environ 60% sur tous les articles du Shoprite.

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate