img

Actualités

Politique

Les propos de Célestin Tunda Ya Kasende sur sa démission du Gouvernement Congolais alimentent déjà les débats sur les réseaux sociaux, à seulement quelques minutes après l'annonce.

Si les uns saluent son courage d'avoir démissionné quand certains internautes estiment que la culture de la démission est une exception chez l'homme politique congolais, d'autres par contre s'intéressent à ses premiers mots après sa démission. C'est le cas de l'activiste et chargé de mobilisation du mouvement citoyen Filimbi, Carbone Beni.

Dans un message sur son compte Twitter, cet activiste de Filimbi invite le désormais ancien ministre de la justice et garde des sceaux à ne pas se vanter. Car il aurait selon lui démissionné après avoir été pris en flagrant délit et contraint à le faire.

"Quand on démissionne après avoir été pris en flagrant délit et contraint à le faire, on ne se vante pas de ne pas avoir démérité. On se tait carrément puis on disparaît calmement", écrit Carbone Beni sur Twitter.

Rappelons que Tunda Ya Kasende vient de démissionner ce samedi 11 juillet 2020 de son poste de Vice-premier Ministre et Ministre de justice et garde des sceaux du gouvernement congolais, après avoir résisté pendant plusieurs jours à la pression du Président de la République Félix Tshisekedi qui lui a exigé de démissionner et empêcher de participer à 2 reprises aux conseils des ministres. Il lui est reproché de s'être rendu coupable de faux et usage de faux, en transmettant à l'Assemblée Nationale l'avis favorable du Gouvernement sur les propositions de lois controversées Minaku et Sakata, à l'insu du Gouvernement.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate