img

Actualités

Société

La proposition du Ministre des postes, télécommunications et Nouvelles technollogie de l’informatique (PTNTIC) sur une nouvelle taxe annuelle variant entre 1 et 7 $, selon la marque du téléphone, ne rencontre pas l’assentiment de certains parlementaires.

C’est le cas du Député National Ayobangira Safari, qui s’injurge en faux contre la propositition et souligne que cette taxe supplementaire vient plutôt alourdir la grille tarifaire.

Pour cet élu du territoire de MASISI, l’important serait d’identifier les abonnés de tous ces réseaux de communication comme cela est prevu dans la loi actuelle à la matière. Et ce, pour permmettre la lutte contre le phénomène kidnaping spécialement au Nord-Kivu où les malfrats exploitent principalement les défaillances du système Mobile Money du réseau Airtel” explique t-il.

“Nous sommes contre cette taxe supplémentaire qui vient alourdir la grille tarifaire. Nous devons plutôt renforcer l'identification des abonnés, déjà prévue par la loi actuelle, pour mieux lutter contre le phénomène de kidnapping spécialement au Nord-Kivu où les malfrats exploitent principalement les défaillances du système Mobile Money du réseau Airtel”, A t-il indiuqé à election-net.com

Il faut noter qu’un décret est déjà sur la table du premier ministre recapitulant le bien-fondé de la proposition du ministre des PTNTIC.

“Tout utilisateur d’appareil mobile 2G paiera 1 dollars l’an et 7 dollars pour les appareils 3G , 4G et plus, ainsi que tous les autres appareils mobiles dotés d’une techonlogie future,” peut-on lire dans ce décret.

Prince Bagheni, à Goma

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate