img

Actualités

Politique

La libération des directeurs de l'OVD et la SOCOC continue de défrayer la chronique. Cette action a suscité la colère de la classe sociale et  politique de la République Démocratique du Congo. C'est notamment Médard Kankolongo.Dans une interview exclusive accordée à Election-net, le président de Congo avant  fustige l'impunité qui  s'érige en mode de gestion  au pays malgré la volonté du président de la République à vouloir en finir.

«Au niveau de Congo en avant, nous ne comprenons rien dans un pays où l’impunité est érigé en mode de gestion».

Poursuit-il, « On a combattu Kabila parce qu’à l’époque LUZOLO Bambi ( ministre de la justice ) nous présentait des rapports où les acteurs politiques détournaient 4 fois le budget du Congo. Le budget était de 4 milliards mais eux nous prenaient 15 milliards USD sans procès », rappelle Médard  Kankolongo. 

Pour lui, les deux directeurs Binjamin Wenga Basubi  de l'Office de voiries et drainage et Modeste Makabuza de la société congolaise de construction condamnés pour  détournements devraient retourner en prison.Par ailleurs le président de Congo en avant demande la démission pure et simple du vice-ministre de la justice, et que le président de la république tire toutes les conséquences.

Patrick Félix Abely

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate