img

Actualités

Économie

Politique

C’est à travers un communiqué qui date du 7 juillet, signé par son gouverneur, Déogratias Mutombo, que la Banque Centrale du Congo a interdit l’utilisation des bitcoins, crypto-monnaies et autres monnaies virtuelles en RDC. La BCC alerte l’opinion que ces monnaies proposées sur des plateformes électroniques ne sont ni règlementés ni autorisés à opérer sur le sol congolais.

« La banque centrale attire, une fois de plus, l’attention particulière du Public, d’une part, sur les activités de ces structures qui proposent, sans y être autorisées, par la voie de sites internet ou de réseaux sociaux, des investissements sur des produits dérivés, sur des crypto-actifs via les fonds récoltés dans un système pyramidal et, d’autre part, sur les risques importants associés à ces opérations sur des actifs spéculatifs », note le communiqué.

La BCC, dans son communiqué, prévient également la population des risques que représentent ces monnaies virtuelles. Il s’agit : - De l’absence de protection règlementaire pour couvrir les pertes en cas de défaut ou de cessation d’activité dans la plateforme qui gère les stockages de bitcoins ; - Des risques d’utilisation à des fins criminelles et de blanchement des capitaux préconisant, du reste, l’anonymat dans la réalisation des transactions ; - Des risques financiers liés à l’extrême volatilité des bitcoins ; - De l’absence de recours possible en cas de cyber-attaque ou de vol de bitcoins stockés sur le téléphone, ordinateurs, etc.

Par ailleurs, la Banque Centrale du Congo, en son rôle d'Autorité de Régulation et de Contrôle du système financier national, décline, à nouveau, toute responsabilité pour tout désagrément que subiraient les personnes qui s’adonneraient à ces transactions à travers ces structures illégales.

Liévin LUZOLO

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate