img

Actualités

Depuis que les interpellations et arrestations par la justice congolaise ont débuté, il y en a ceux qui espèrent d'ores-et-déjà à un avènement d'un Etat de droit.

Ceux qui sont au pouvoir se disent avoir combattu pour cette fin. C'est le cas de Sébastien Kabengele, Président National des de l'Association Compagnons pour Actions de FATSHI (CAF) qui, dans un poste sur son compte Twitter, a rappelé qu'ils ont combattu pour un Etat de droit en République Démocratique du Congo.

Selon lui, le Front Commun pour le Congo (FCC), n'est pas un modèle dans ce domaine. "Le cardinal Monsengwo les a qualifié de Médiocres'', précise-t-il, avant d'indiquer que la sélection des magistrats s'impose au stade actuel. Et ce, "pour éviter le monnayage des procès et le tâtonnement".

En finissant, il a invité le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi à sauver la lutte qu'ils ont mené.

Rappelons que plusieurs dossiers sont en justice et le plus phare est celui de Vital Kamerhe et consorts. Ils ont été poursuivis par le ministère public pour détournement des fonds alloués au programme des 100 jours du Chef de l'État.

Prince Bagheni

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate