img

Top News

Trending

Société

Actualités

François Beya. Ph de tiers

Poursuivi pour atteinte à la sûreté de l'État par la Haute Cour militaire et détenu depuis plusieurs mois à la prison centrale de Makala, l'ancien conseiller spécial du Chef de l'État en matières de Sécurité,  François Beya vient de bénéficier de la liberté provisoire ce mardi 16 août 2022.

Selon des sources concordantes, cette liberté provisoire lui est accordée pour des raisons « humanitaires ».

"À l'audience d'aujourd'hui, les médecins ont expliqué aux juges que son état de santé était critique. Et cela nécessitait une évacuation pour des soins appropriés", a dit son avocat Victor Tesongo.

Et d'ajouter :

"Mais, nous disons qu'il fallait qu'il soit libéré totalement et mettre fin à cette parodie de procès".

En effet, les avocats de François Beya sollicitaient cette mesure auprès de la Haute Cour militaire pour lui permettre d'aller se faire soigner à l'étranger, indiquant que son état de santé s'est détérioré dans la prison.

Notez que François Beya est officiellement poursuivi pour "complot contre la personne du Chef de l'État, injures, incitation de plusieurs militaires à l'indiscipline".

Il a été interpellé chez lui le samedi 5 février 2022 par  l'ANR. Le 4 avril, il a été transféré à la prison centrale de Makala où il est encore détenu.



Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate