img

Actualités

Sécurité

La présidente de l'Assemblée nationale a, à l'occasion de la clôture de la session de mars, déploré l’insécurité grandissante à l’Est de la RDC, notamment au sud-kivu à   Mwenga, Uvira dans les hauts-plateau et Ituri  dans les territoires de Aru, Djugu, Mambasa, irumu et Mahagi.

« Nous reconnaissons que nous avons des défis sur le plan sécuritaire avec la résurgence des tensions multiformes, notamment, avec l'alarmante nouvelle, à vérifier, d'un massacre de plus de 220 personnes, sur les hauts-plateaux de Fizi, Mwenga, Uvira dans la nuit du 16 au 17 juillet. Les violences récurrentes et cruelles dans les territoires de Aru, Djugu, Mambasa, Kirumu et Mahagi, qui ont donc quitté Bunia qui était l'épicentre et qui ont tendance à s'étendre dans cette zone. S'est-elle indignée.

Jeanine Mabunda estime que ces tueries sont des actes de terrorisme et  constituent des défis sécuritaires que le pays doit relever.

Par ailleurs, la présidente de la chambre basse du parlement a réaffirmé  la volonté de l'Assemblée nationale à sauvegarder  l'intégrité du pays.

Patrick A.

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate