RDC/Insécurité dans l'Est : la surprenante exigence des groupes armés avant de déposer les armes

Illustration


À l'unanimité, tous les délégués des groupes d'autodéfense aux assises de Nairobi, signent et persistent qu'ils ne vont pas déposer les armes ''alors que les terroristes du M23 soutenus par Kigali massacrent les congolais au Nord-Kivu et en Ituri sans rien faire''.

Ainsi, ces groupes armés d'autodéfense actifs dans l'est du Congo ont sollicité, lors des assises du vendredi dernier à Nairobi, au près de l'ONU et du facilitateur Uhuru Kenyatta, un délai pour en finir d'abord avec les terroristes du M23 ''puis ils déposeront tous les armes''

Patrick Ricky Paluku coordonnateur du groupe de pression véranda Mutsanga au Nord-Kivu, indique que c'est à l'exception des délégués du NDC-Renove de Guidon accusé de travailler avec le Rwanda, qui ont refusé de présenter leur cahier des charges en pleins travaux avec les autres estimant qu'ils préfèrent le remettre directement entre les mains du Facilitateur et aux délégués de l'ONU. 

''On ignore leur motivation mais d'avance ils ont dit en passant qu'ils sollicitent l'amnistie de CHEKA'', a-t-il déclaré.

Notez qu'il reste à convoquer les travaux en plénière pour passer au vote des résolutions pour clôturer ce troisième round de Nairobi excluant les terroristes du M23 qui ont déclaré sur plusieurs médias internationaux qu'ils ne ne quitteront pas leurs zones dans le Rutshuru et ailleurs sans négociation directe avec le régime de Kinshasa.

Prince BAGHENI

Powered by Froala Editor


Post Tags


leave a reply

Comments

  • Rémy FARIALA MUTCHANGA
    Rémy FARIALA MUTCHANGA
    December 05 , 2022

    Que le gouvernement s'unissent avec les groupes d'autodéfense pour combattre les terroristes du M23 soutenus par le Rwanda et l'Ouganda.