img

Actualités

Éducation

Société

Une question d’actualité du député national Josué Mufula, a été adressée à Willy Bakonga, ministre de l'Enseignement Primaire Secondaire et Technique, au sujet de la problématique de la gratuité de l'enseignement et la reprise des cours de l'année scolaire 2019-2020.

Dans sa lettre du 14 juillet 2020, cet élu de Goma (Nord-Kivu), a estimé que la mise en œuvre de la gratuité de l'enseignement évoquée dans la constitution de la RDC en son article 43, semble buter à plusieurs obstacles. Et certains acteurs du secteur éducatif surtout les enseignants non pris en charge, sont défavorisés, a-t-il indiqué.

Par ailleurs, il a rappelé au ministre de l'EPST que la suspension des cours pour l'année scolaire 2019-2020, suite aux mesures d'application de l'État d'urgence décrété le président de la République depuis le mois de mars dernier, ne cesse de susciter plusieurs questionnements dans le chef des élèves, éducateurs ainsi que les parents.

Les questions adressées par l'élu de Goma au ministre Bakonga pourront éclairer la lanterne des élus du peuple sur cette question de la gratuité de l’éducation.

Ci-dessous, les questions du député Mfutila à Willy Bakonga:

  1. Quand est-ce que les nouvelles unités (N-U), les non-payés (NP) deviendront autrement les nouveaux payés (NP)? Vont-ils continuer à enseigner les enfants des autres pendant que les leurs ne vont pas à l'école ?
  2. En termes d'investissements, combien d'écoles ont déjà été construites dans le programme 100 jours prôné par le Chef de l'État ? Et précisément où ?
  3. Bientôt sera la fin de l'état d'urgence sanitaire et la reprise des cours pourra relativement être effective. Quelle sont les dispositions déjà prises par le gouvernement pour protéger les écoliers ainsi que leurs éducateurs contre la covid-19 ?", S'inquiète-t-il.

En rappel, depuis que l'état d'urgence a été décrété par le chef de l'État, Félix Antoine Tshisekedi, suite à la pandémie à Coronavirus qui secoue le pays, les écoles et universités ont été fermées.

A lire aussi: http://www.election-net.com/ecoles-et-coronavirus-en-rdc-un-2-juillet-sans-proclamation/

Nombreux sont ces étudiants et élèves qui ont déjà perdu espoir par rapport à la reprise de cours pour l'année scolaire et académique 2019-2020, en dépit de toutes les assurances qui ont été données par le ministre de tutelle en ce qui concerne la reprise des cours.

Prince Bagheni, à Goma

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate