img

Actualités

Politique

Il a de nouveau été dur dans sa prédication [homélie], à l'occasion du 60eme anniversaire de l'accession de la RDC à son indépendance. Le chef de l'église catholique congolaise,le cardinal Ambongo a dénoncé la gouvernance actuelle du pays pris en otage,  selon lui par la coalition FCC CACH qui a foulé aux pieds la volonté du peuple.

Pour lui,Le FCC et le CACH  n’ont pas gagné les élections,mais  ont tout fait pour accéder au pouvoir en volant  la victoire du Peuple congolais.

Lire aussi:RDC: “Comme on avait volé la bénédiction d’Esaü dans la Bible, le FCC-CACH a volé la victoire du peuple, (Fridolin Ambongo)

 « la coalition sait très bien comment elle avait foulé au pied la volonté du peuple pour en arriver là. La coalition sait. Maintenant, ses membres le disent. Malgré tout, le peuple avait fini par se résigner et accepter le fait accompli » disait-il en appelant à sa rupture

« Aussi longtemps que cette coalition (FCC - CACH) sera là, il n’y a rien à espérer des gouvernants a-t-il insisté.

Dans la foulée, le message de l'archevêque de Kinshasa n'est pas de bonne augure ,les proches du président Félix Tshisekedi accusent le cardinal Ambongo de vouloir compromettre  le devenir de la communauté selon son haut Représentant Kitenge Yesu.

https://twitter.com/KitengeYesu/status/1278472372337684486?s=19

Pour sa part,la conférence épiscopale du Congo souligne  que le cardinal Fridolin Ambongo est un patriote épris d'amour pour son pays; son grand souci c'est d'amener la classe politique  à œuvrer pour le bien être du peuple congolais. La Cenco ajoute que le chef de l'eglise catholique n'est pas en guerre contre qui que ce soit.

Lire aussi :RDC :"Nous ne devons pas toujours revenir sur la situation de la vérité des urnes" ( Fridolin Ambongo)

Patrick Félix Abely

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate