img

Actualités

Politique

Décidément, il n'y a pas qu'en République Démocratique du Congo que l'on attend avec impatience la formation du gouvernement. Du côté de l'ONU, au Conseil de Sécurité, l'on se montre impatient quant à la nomination de l'équipe gouvernementale.

Mais en attendant, le membre de cet organe des Nations Unies donnent leur avis sur ce que doit être la mission du prochain exécutif. Le Conseil de sécurité a souligné qu'il importait de former un gouvernement en République démocratique du Congo (RDC) « capable de tenir les engagements pris par le Président Tshisekedi en faveur de l'unité nationale, du renforcement de l'État de droit, de l'intégration politique et de la consolidation de la paix ».

Les membres du Conseil - qui ont écouté le 24 juillet un exposé de la cheffe de la MONUSCO, Leila Zerrougui - ont déclaré « avoir hâte de travailler avec le gouvernement une fois qu'il sera formé afin de relever les défis auxquels la RDC est confrontée ».

Tout en saluant "les efforts déployés par le Président Tshisekedi en faveur de la réconciliation, de la paix et de la stabilité en RDC", les membres du Conseil ont encouragé le nouveau chef d’Etat congolais à poursuivre son action pour respecter son engagement à faire en sorte que le gouvernement de la RDC respecte les droits humains et les libertés fondamentales.

Autre point souligné par le Conseil de Sécurité sur les méthodes "Fatshi", son engagement pris pour lutter contre la corruption et l'impunité. Ainsi, les "Quinze" des Nations Unies ont appelé le chef de l'État à redoubler d'efforts pour que les responsables de différents crimes économiques répondent de leurs actes.

Ilunga M

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate