img

Actualités

Économie

Politique

C'est en vue d'étudier les modalités de paiement que le Chef de l'État, FélixTshisekedi, a instruit ce samedi 8 mai, l’Autorité de Régulation de Poste et des Télécommunications (ARPTC), de suspendre la taxe RAM.

"Le chef de l’État a suspendu momentanément la taxe RAM en attendant de revoir les modalités de paiement", a dit brièvement Joseph Kazadi Mamba, ambassadeur du RAM et attaché de presse adjoint au ministère des PT-NTIC.

En effet, lors de la deuxième réunion du conseil des ministres du vendredi dernier, le vice-premier ministre en charge de l'intérieur a demandé qu'une commission interministérielle soit instituée pour étudier la question. Ce qui fut adopté par les membres du gouvernement.

"Quant à la taxation de ce service, il a suggéré la constitution d’une Commission interministérielle pour examiner cette situation afin d’éclairer l’opinion », indique le compte-rendu du conseil des ministres, lu par le ministre de la communication et Médias, Patrick Muyaya.

Selon le gouvernement qui a instauré la taxe RAM sur l'usage de téléphone, elle va permettre à l'autorité publique de lutter contre les téléphones contrefaits et protéger ainsi les données téléphoniques de tous les Congolais. Grâce à ses retombées, la population pourra accéder à une connexion internet gratuite dans les espaces publics, notamment les universités, les aéroports, des jardins de détente, etc.

Liévin LUZOLO

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate