RDC : Félix Tshisekedi sur les traces de Mobutu ?

Félix Tshisekedi, président de la RDC, photo tiers


Un rapport publié par le mouvement citoyen Lutte pour le changement (LUCHA) taxe le président Tshisekedi d'être sur les traces de l'ancien président du Zaïre, Joseph Désiré Mobutu, un dictateur.

Ce rapport indique que "le président Tshisekedi a, au cours de l'année 2022, pris" en otage les institutions" de la République démocratique du Congo (RDC).

Pour la LUCHA, le président Tshisekedi " incarne le néo-mobutisme".

"Il s'est observé que le président de la République a fragilisé le parlement, c'est-à-dire l'Assemblée nationale et le Sénat. Ces deux institutions parlementaires sont devenues des caisses d'enregistrement des politiques présidentielles que de jouer ont joué leur rôle selon la logique de légiférer et de contrôler le gouvernement et les autres services de l'État selon la constitution congolaise", lit-on dans ce document consulté par Election-net com.  

D'après la LUCHA "certains députés ont exprimé leurs inquiétudes quant au fonctionnement et à la production des chambres parlementaires dénonçant une union sacrée confisquant le sens de la démocratie parlementaire et les prises des initiatives par les députés". 

À en croire la même source, le président Tshisekedi s'est accaparé de la cour constitutionnelle. 

"Le rapport du président de la République à la Cour constitutionnelle a été le plus spectaculaire en ce sens que le président n'a pas caché ses intentions de contrôler cette juridiction", s'indigne la LUCHA.

Il faut noter que la majorité au niveau de l'assemblée nationale et du sénat a basculé en faveur du président Tshisekedi, lui qui n'avait pas assez de députés et sénateurs au début de son mandat. Une première dans l'histoire de la RDC qu'une majorité change en plein législature.

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • Maniema : des militants de la LUCHA sous menaces de " mort" à Kindu
  • Sécurité en RDC : État de siège, résurgence du M23, à qui la faute ?
  • RDC/Doute sur la tenue des élections : "l'action urgente" de Tshisekedi sollicitée


  • leave a reply

    Comments