img

Actualités

Politique

La plateforme politique Lamuka section de Beni a avorté sa marche prévue ce lundi 13 juillet 2020. Pourtant annoncée en dépit de l'interdiction de l'autorité urbaine, la manifestation n'a pas pris l'allure souhaitée par les organisateurs.
Les partisans de Lamuka se sont contentés à déposer un mémorandum au maire sans passer par une mobilisation de la rue. Une dizaine s'est présentée à l'esplanade de la mairie pour cette fin.

Dans leur mémorandum , les partisans de Lamuka expriment leur désapprobation à la désignation de Ronsard Malonda à la présidence de la commission électorale nationale indépendante (CENI). Ils estiment que celui-ci a été parmi les personnes ayant "torpillé" les élections de décembre 2018.

De surcroît, pense Lamuka/Beni, la désignation de Ronsard Malonda est fruit des manoeuvres du Front Commun pour le Congo (FCC). C'est ainsi que cette famille politique exige l'annulation de la procédure ayant conduit au choix de Ronsard Malonda.

"Lamuka/Beni constate que la situation du pays s'empire davantage et achemine le pays vers le chaos[…] Le FCC ne doit pas prendre le pays en otage jusqu'à pousser le peuple congolais dans une résistance extrême", peut-on lire dans ce document consulté par election-net.com.

Parlant des lois de la reforme de la justice initiées par Minaku et Sakata , Lamuka/Beni réfute catégoriquement cette initiative car cette dernière vise à plonger le pays dans un état "archaïque".

Dieubon Mughenze depuis Beni

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate