loader
img

Top News

Trending

Société

Politique

Economie

Actualités

Augustin Kabuya secrétaire général de l'UDPS. Ph de tiers

Devant les présidents fédéraux, cellulaires et sectionneurs, le Secrétaire général de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) a conscientisé ces derniers à prendre à bras le corps leur responsabilité afin d’identifier chaque membres. L'objectif étant de réunir la base pour remporter un deuxième mandat à la tête du pays.

C’était aussi l’occasion pour lui de rappeler à l’ordre les partisans à se faire enregistrer dans différentes cellules répartis non seulement à Kinshasa mais aussi dans les provinces. Et ce, dans le but de récupérer également les 70% du quotas réservé aux membres des partis dans les cabinets ministériels.

« Que ceux qui réfutent de rentrer dans leurs cellules n’espèrent rien venant de moi. Puisque le parti dépend de la base. L’implantation du parti doit se faire par les présidents fédéraux, cellulaires et sectionnaires. Ce n’est pas seulement le travail du secrétaire général » dit-il, avant d’ajouter:

« Nous aurons deux commissions. L’une va spécialement s’occuper de l’enregistrement des membres selon leurs niveaux d’études afin de leur orienter dans différentes offres qui nous viendront sur la table. L’autre pour identifier les prestataires dans différents cabinets ministériels, puisqu’on ne peut pas continuer à salir l’image du parti et du président de la République là où nous avons servi les gens, entre guillemets, les membres de l’UDPS. S’ils ne sont pas de l’UDPS, nous allons réclamer leur départ. Nous devons récupérer le 70% du parti dans les ministères », a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, le secrétaire général du parti au pouvoir a lancé un message d’alerte aux Udpsiens pour réserver un accueil chaleureux aux nouveaux gouverneurs et vice-gouverneurs récemment élus, provenant de l’UDPS, y compris les députés provinciaux qui ont concouru à ce succès.

« Que personne ne vienne vous dresser contre le pouvoir, contre le Chef de l’Etat. Du reste, soyez en position d’alerte en sorte qu’au moment opportun, nous puissions accueillir nos nouveaux gouverneurs récemment élus et députés provinciaux », affirme Augustin Kabuya qui se félicite de la réussite du parti aux élections des Gouverneurs.

« L’élection des gouverneurs était un premier test. C’est ça même le reflet des élections de 2023 », a-t-il conclu.

Pour ce faire, il appelle la base à rester unie et prête pour les scrutins de 2023.

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate