img

Actualités

Politique

La campagne pour la suppression du Conseil national de suivi de l’accord de la saint sylvestre s’intensifie à travers la République démocratique du Congo, à l’initiative de l’ex ministre des affaires humanitaires Steve Mbikayi. Au Kasaï central, le coordinateur provincial de son mouvement, le front patriote 2023 a procédé ce samedi 15 mai à Kananga à la récolte des signatures pour l'obtention de la suppression des toutes les institutions budgétivores en RDC.Job Kuyindama évoque le paradigme économique que connaît la RDC, malgré ses diverses potentialités que regorgent son sol et sous-sol.

Pour lui, la grande partie de recettes que génèrent les régies financières sont consommées par les institutions politiques et démocratiques pour leur fonctionnement.  

« Le front patriotique estime que parvenir à des élections en 2030 en RDC, le gouvernement doit nécessairement avoir les moyens. Le pays a les moyens mais laissez-moi vous dire que beaucoup d'argents entrent dans les poches des individus membres de certaines institutions budgétivores. Il s'agit notamment du Sénat qui fait en quelque sorte le travail de l'assemblée nationale, le CNSA. Nous sommes très inquiets que le CNSA aujourd’hui devienne une institution d'appui à la démocratie et consomme beaucoup de millions et milliards qu'ils vaudraient mettre au social du peuple », a soutenu Job Kuyindama.

Par ailleurs , les points focaux seront déployés aux points chauds de la ville de Kananga notamment aux carrefours, ronds-points, marchés publics, institutions supérieures et universitaires dès le début de la semaine prochaine avec les fiches  disponibles pour enrôler les personnes favorables pour cette cause. En dehors du CNSA, Senat, le mouvement de Steve Mbikayi vise egalement le Conseil e conomique et Social.

Jean Claude Shamois

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate