img

Actualités

Société

Deux medias, notamment  The New Humanitarian et Associated Press ont révélé, des cas  d’exploitation et d’abus sexuels qui  seraient survenus lors de la riposte  contre la 10ème épidémie de la maladie d’Ebola, entre 2018 et 2020, dans l'Est de la RDC.

Dans un communiqué de presse parvenu à www.election-net.com, le  Coordonnateur humanitaire, David McLachlan-Karr dit prendre très au sérieux  cette situation.

« Toutes ces allégations doivent faire l'objet d'une enquête et les victimes doivent être entendues. Nous renouvelons notre engagement à être transparent et apporter toute la lumière sur ce fléau », a déclaré vendredi, David McLachlan-Karr.

Le coordonnateur humanitaire  promet de sanctionner les responsables.

"Nous assurerons le suivi des enquêtes et sanctionnerons les responsables. Les résultats de ces enquêtes seront communiqués aux autorités congolaises", rassure-t-il indiquant que   la commission d'enquête indépendante de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est actuellement sur le terrain. « Ces allégations entravent la confiance des personnes que nous servons envers les Nations Unies.   

En RDC, le réseau national pour la protection contre l'exploitation et les abus sexuels (PSEA) a été renforcé au cours des douze derniers mois. Ce réseau a pour mission de soutenir et coordonner la prévention et la réponse aux cas d’exploitation et d’abus sexuels et de soutenir les personnes qui en sont victimes.

Patrick Félix Abely 

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate