img

Actualités

Politique

Le député national, Delly Sessanga dénonce les violations de plusieurs articles de la constitution dans l’ordonnance N°20/013 du 17 Mars 2020 créant l’agence de prévention et de lutte contre la corruption.

Dans une déclaration en date du 20 avril dernier, l’élu de la circonscription de Luiza précise que le champ d’activités de l’agence est quasi indéterminé et elle jouit des pouvoirs exorbitants. L'absence de contrôle des actes que va poser l’agence dont le statut reste à définir au regard des importantes prérogatives qui lui sont conférées par l’ordonnance est aussi dénoncée par l'élu.

Pour lui, l’ordonnance du président sur la création de l’agence de prévention et de lutte contre la corruption viole les articles 122, 150,149 et 19 de la constitution.

Delly Sessanga estime que l’action pénale ne suffit pas et reste aléatoire dans un environnement aussi dégradé que celui de notre pays.

Le président de la République avait en date du 16 mars 2020, signé l’ordonnance portant création de l’agence de prévention et de la lutte contre la corruption. Cette agence aura notamment la charge de mener des enquêtes et de provoquer des poursuites judiciaires.

Pompon Beyokobana

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate